Côte D’ivoire : Présidentielle 2020, Alassane Ouattara dépose son dossier de candidature, ce lundi

                                                                                                          Après son investiture, le samedi le 22 août 2020, au stade Félix Houphouët, le Président Alassane Ouattara avait annoncé qu’il déposerait son dossier de candidature la semaine. Ce lundi 24 août 2020, ce sera chose faite.

Des partisans du Président sortant amassés devant le siège de la Commission électorale indépendante (CEI) sont venus l’accompagner pour le dépôt de sa candidature.

Avant l’arrivée d’Alassane Ouattara, l’on a pu apercevoir à la Cei des membres du gouvernement et Directeur exécutif du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Adama Bictogo.

Extrait du discours d’investiture d’Alassane Ouattara le samedi 22 août 2020 : « J’assume la lourde décision d’être le candidat de notre grand parti, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Cette décision, qui est un sacrifice pour moi, je l’ai prise pour vous chères militantes, chers militants et pour tous nos compatriotes. Oui, j’ai accepté d’être candidat parce que j’aime mon pays ; parce que je vous aime !

(…) Certaines voix se sont élevées contre ma décision de candidature, avec une interprétation erronée de la Constitution de la 3e République. En tant qu’initiateur du projet de la Constitution de la 3e République en 2016, nous avions à cœur de préserver certains acquis dont la limitation à deux, le nombre de mandat présidentiel.

Ce qui était vrai dans la Constitution de la 2e République en 2000, l’est également dans la Constitution de la 3e République en 2016.
Tous les observateurs de bonne foi savent très bien qu’étant dans la 3e République, rien ne m’empêche d’être candidat. C’est d’ailleurs le cas pour mes prédécesseurs s’ils remplissent toutes les autres conditions.

Ce droit, j’avais décidé de ne pas l’exercer en mars 2020, pour passer la main à une nouvelle génération. Je veux donc dire aux instigateurs des troubles et des actes de violence constatés çà et là que l’Etat sera ferme pour préserver la paix et la quiétude des Ivoiriens.

Nous ne laisserons pas prospérer ces actes irresponsables parce que les Ivoiriens veulent la paix ; la paix pour notre pays, la paix pour nos enfants, pour nos familles ainsi que pour nos parents.
Allons aux élections et laissons aux Ivoiriens le droit de choisir démocratiquement le Président de la République ! Chaque candidat, chaque formation politique doit s’atteler à mobiliser ses électeurs pour espérer gagner les élections, sans violence. La violence ne passera pas. Je suis là pour protéger les Ivoiriens. Je veux la paix pour notre pays et pour nos concitoyens. »

Par Salif D. Cheickna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *