Libye: le GNA nomme un ministre de la Défense sur fond de contestation populaire

                                                                                                        Le chef du gouvernement libyen d’union nationale (GNA) a nommé samedi un nouveau ministre de la Défense et un nouveau chef d’état-major des armées. Fayez al-Sarraj, à la tête du GNA, a nommé le colonel Salah Eddine al-Namrouch au portefeuille de la Défense et Mohamad Ali al-Haddad, élevé au grade de général, comme chef d’état-major de l’armée libyenne. Ces nominations étaient attendues, mais interviennent sur fond de contestation populaire.

Vacant depuis plus de trois ans, le poste de ministre de la Défense était gardé comme une sorte de récompense…

« Il devait être enfin attribué, après la victoire du GNA à la bataille de Tripoli », explique Jalel Harchaoui, chercheur à l’Institut des relations internationales aux Pays-Bas.

Salah Eddine al-Namrouch, le nouveau ministre de la Défense, était jusque-là vice-ministre au sein du ministère et, toujours selon Jalel Harchaoui, il a su s’illustrer lors des quatorze mois de combats à Tripoli.

Politiquement, il est aussi plutôt pro-Turquie, dont l’aide s’est avérée décisive pour garder la ville, suite à l’offensive des forces du maréchal Haftar.

Le nouveau chef d’état-major des armées, Mohamed Ali al-Haddad, qui commandait jusqu’à présent la zone militaire du centre du pays, est lui originaire de Misrata, ville située à 200 km de la capitale libyenne, d’où sont issus les puissants groupes armés qui ont combattu aux côtés du GNA. Il reste cependant « peu charismatique, discret et sans dimension internationale », estime Jalel Harchaoui.

 

Selon le chercheur, sa nomination ne rassurera donc pas les supporters du ministre de l’Intérieur, Fathi Bashagha, lui aussi originaire de Misrata, suspendu cette semaine, après les manifestations de la population contre la détérioration des conditions de vie qu’il est accusé d’encourager.

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *